Arriver dans un nouveau pays n’est jamais facile, surtout quand la langue, la culture, le mode de vie et de penser, diffèrent totalement des nôtres.

Nous ne sommes restés que 20 jours en Chine, mais ce fut 20 jours intenses ! Nous avons pu revoir des amis, faire de nouvelles rencontres, découvrir des lieux fantastiques et chargés d’histoire, en voir d’autres moins plaisant, goûter à de nouveaux plats, les adorer ou les détester, passer des heures dans les trains bruyants et en redemander parce que rien ne nous arrête (enfin presque rien 😉) !
Nous avons souhaité faire une liste de ce que nous avons trouvé différent, de ce qui nous a plu ou déplu. Attention, les points qui vont suivre ne sont que notre ressenti et ceux qui ont déjà voyagé ou voyageront en Chine en auront peut-être une opinion différente !

Les repas en Chine

Les Chinois déjeunent entre midi et 13h30 et dînent entre 17h30 et 19h. Au début ce n’est pas facile de s’habituer aux horaires surtout quand on a l’habitude de manger vers 20h voire 21h… Et c’est encore plus frustrant quand les restaurants ferment à 22h… Cependant, on s’y fait et on s’adapte petit à petit en allant manger plus tôt à chaque fois, parfois même en se disant « il est 18h30 on va manger ! ».
Quand on mange entre amis, l’ambiance est conviviale ! Il n’est pas rare de trinquer à la bière à coup de « gambei ! » avec toute la tablée ! Il faut savoir qu’en Chine, si une personne n’aime pas vraiment la bière, il ou elle en boira quand même pour passer du bon temps avec ses amis.
Le plus souvent, on commande beaucoup de petits plats que l’on partage et s’il y a des restes, on les amène chez soi !

Les ongles

C’est bien connu, les femmes chinoises un tant soit peu féminines aiment les manucures, avoir de beaux vernis avec des dessins ou de longs faux ongles (voire trèèèès longs !).
Mais ce qui est moins connu, c’est la raison pour laquelle certains ont l’ongle du petit doigt plus long que les autres (les hommes comme les femmes).
La raison est loin d’être esthétique ! Il s’agit simplement de pouvoir se curer les oreilles plus facilement !

Petite anecdote : pendant le vol Dalian-Shanghai, le voisin de voyage d’Emilie avait un ongle du petit doigt d’au moins 3cm de longueur 😲

Les femmes non-mariées

En Chine, une femme non-mariée approchant de la trentaine est assez mal vue. Certaines femmes ressentent même la pression de leur famille pour se marier rapidement. Dans certains cas, les parents n’hésitent pas à organiser des rencontres arrangées ! Par exemple, à People’s square à Shanghai, les parents mettent le profil de leur enfant à marier sur un parapluie !
Cela est toutefois moins vrai pour la jeune génération qui prend plus de liberté et de recul par rapport à l’ancienne.

Parapluies

Les lieux touristiques

Ils ferment assez tôt, en général entre 17h et 17h30 et il y a souvent des horaires pour la vente des derniers billets d‘entrée. Il faut donc prévoir son arrivée en fonction du temps de visite.

Exemple : le Jardin de YuYuan ouvre à 8h30, les derniers tickets sont vendus à 16h45 et il ferme à 17h15. Sachez que si vous arrivez pour la dernière vente, vous n’aurez pas le temps de profiter de votre visite…

La circulation en Chine

En Chine, les piétons ne sont pas prioritaires ! Il est donc prudent de ne pas traverser à l’aveuglette !
Les vélos / voitures / bus / camions klaxonnent beaucoup (pour se signaler ou pour doubler), changent de file tout le temps pour grappiller quelques places (même une seule les satisfait!).
Cela peut être frustrant quand on prend le taxi et qu’on a le temps mais pour eux, plus vite ils nous auront déposés, plus vite ils pourront prendre une autre course et gagner plus d’argent !

Prendre le taxis en Chine

Oubliez la ceinture, personne ne la met ! Il n’y a que pour les chauffeurs privés et les particuliers que le port de la ceinture est obligatoire et encore, chaque région a sa régulation. En ce qui concerne notre expérience avec les chauffeurs de taxi, dans l’ensemble, nous les avons trouvé assez sympas et aucun n’a cherché à nous arnaquer !

Un petit conseil tout de même pour déjouer les arnaques : vous pouvez utiliser une application qui vous géolocalise comme CityMaps2Go (elle fonctionne sans connexion internet), pour savoir si le chauffeur fait des détours. Toutes les villes ne sont pas répertoriées mais pour les principales c’est plutôt pratique surtout quand Google Map est bloqué et que vous n’avez pas de réseau !

La sécurité

Le contrôle des sacs est obligatoire dans les gares, les aéroports, les métros et les lieux touristiques. C’est parfois poussé à outrance ! Par exemple, s’il y a un problème avec la carte de métro ou le ticket de transport, que vous allez au guichet juste à côté et que vous revenez 1min plus tard, vous êtes quand même obligés de repasser la sécurité ! Nous pouvons vous assurer qu’avec un gros sac-à-dos, l’enlever et le remettre souvent est fatigant (voire agaçant) mais on obtempère quand même et parfois, un agent de sécurité nous aide gentiment à remettre nos sacs sur le dos. Ça pardonne tout ! 😃

A la gare

Lors de l’achat de billet, l’identité de la personne est toujours demandée : numéro de passeport (ou de la carte d’identité pour les locaux) ainsi que le nom. Il faut savoir que dans quelques gares, les billets ne s’achètent pas à l’intérieur de la gare.
Ainsi, si vous n’avez pas encore de billet ou que vous êtes accompagnateur, il est donc impossible d’entrer dans certaines gares ou bien d’aller sur le quai. Cela évite l’encombrement avec les accompagnants qui veulent faire leurs derniers au revoir…
L’attente fonctionne comme dans un aéroport, chaque quai a sa salle d’attente correspondant au train. C’est très pratique et cela évite de se tromper de train !

« Et c’est pas fini ! »

Il est important d’arriver 1h en avance pour avoir le temps de passer la sécurité et de prendre les billets si besoin (c’est mieux de les prendre en avance). En effet, il y a parfois énormément de monde à une gare (ne pas oublier qu’en Chine, ils sont des millions !) et le temps de montrer ses billets et de passer la sécurité, peut prendre longtemps…
Enfin, la montée dans le train commence 1/2h avant le départ et s’arrête 5 min avant. Les retardataires ne pourront malheureusement pas monter …

Exemple : A la gare du Sud de Beijing, les guichets pour acheter les billets, la vérification des billets et de son identité ainsi que le poste de sécurité sont TOUS à des endroit différents !

Lors de notre départ de Beijing pour Dalian, nous avons visité un marché de bijoux et nous sommes arrivés 1/2h avant le départ, trop peu pour avoir le temps de passer la sécurité et trouver notre quai. Notre amie Luyao nous a donc fait passer devant en expliquant aux autres notre situation. S’en est suivi une petite course pour arriver dans le train !

Gare centrale Beijing

Vérification billets

Le métro

Le paiement se fait en fonction de la distance parcourue. Pour faire quelques économies, vous pouvez d’ailleurs prendre une carte journée ou 3 jours (suivant les villes). Sinon il est possible de prendre une carte rechargeable, remboursable lors de la restitution à la fin du voyage.
Si vous avez un ticket journée ou un jeton vide, etc., la machine les récupère à la sortie (cela évite d’en retrouver partout sur le sol, c’est plus écologique !).
Dans certaines villes, il est possible de prendre une carte pour la garder en souvenir, même si elle est vide, elle vous coûtera en revanche plus cher.

De manière générale, les transports en commun ne coûtent pas cher, à Beijing, un ticket de métro coûte maximum 5元et un ticket de bus 2 元 (en France c’est la ruine !).
Les métros sont aussi très propres et le personnel compétent.

A part tout ça, l’ambiance est étonnamment très calme dans les wagons !

Métro Beijing

Le bus

Nous l’avons rarement pris et pour cause, tout est écrit en Chinois ! Imaginez donc le moment de solitude quand vous cherchez désespérément votre arrêt et que votre Chinois est limité… Là aussi nous utilisions l’application CityMaps2Go pour savoir quand descendre.

Bus

Les boutiques

De manière générale, les asiatiques ne sont pas fidèles à une marque à moins qu’elle ne soit une marque de luxe et/ou de renommée mondiale comme Cartier et Starbucks. Pour attirer les clients, les boutiques n’y vont pas par quatre chemins, c’est à qui se fera le plus remarquer (en mettant la musique le plus fort possible, par exemple). Presque toutes ont des offres commerciales en cours et si elles n’en ont pas, les clients iront sans hésiter chez le concurrent voisin qui fera les mêmes produits mais avec une promotion. Les employés ont souvent des haut-parleurs pour annoncer les offres commerciales en cours. C’est très bruyant voire assourdissant !

Le savoir-vivre

Le savoir-vivre chinois n’est pas le même que le savoir-vivre français et il est primordial d’en connaître certains aspects comme, par exemple :

  • ne pas serrer la main fortement (au risque de passer pour une brute), elle doit être molle !
  • ne pas faire la bise (les contacts physiques sont réservés aux couples),
  • laisser un peu de nourriture dans son bol ou de boisson dans son verre (cela montre qu’on a eu assez à manger),
  • ne pas se moucher en public (c’est valable aussi à Hong Kong, Taiwan et au Japon), il faut donc renifler (même si vous avez un gros rhume… oui, « berk » mais eux trouvent ça dégoutant de se moucher en public !). Comme ce n’est pas sain de tout garder en soi, certains crachent par terre s’ils sont dans la rue, dans une poubelle s’ils sont dans le métro par exemple ou dans un mouchoir s’ils sont au restaurant (c’est du vécu, nous sommes témoins ^^).

Il y a beaucoup d’autres us et coutumes chinoises mais le but ici n’est pas de tous les citer.

Le rapport aux autres

Certains aspects du comportement des locaux nous ont toutefois surpris :

  • Le chinois lambda (ce n’est pas le cas pour tous bien sûr) ne cherchent pas la discrétion. Beaucoup parlent fort et certains, par exemple, ne mettent pas d’écouteurs lorsqu’ils écoutent de la musique ou regardent un film/une série (prenez des boules quies dans le train si vous souhaitez dormir !).
  • Faire la queue ou attendre n’est pas le fort de certains locaux et dans certaines situations, on en fait même abstraction ! C’est en revanche agaçant lorsque vous patientez, parfois longtemps, pour prendre une photo d’un endroit et qu’un troupeau de touristes chinois vous passe devant comme si vous n’existiez pas…

Il y a beaucoup d’autres exemple mais les citer tous nous semble inutile et font partis des aléas du voyage 😉

Pour profiter de son voyage en Chine, il est essentiel de ne pas « se rebeller » contre la nature des Chinois. Ils sont ce qu’ils sont et ce n’est pas à nous, touristes français, également critiqués pour notre comportement, de les juger. Il faut rester courtois et garder le sourire !

Les Chinois sont très curieux ! S’ils sont déjà allés en France, ils adoreront vous parler des endroits qu’ils ont visité, ce qu’ils ont mangé, etc. et si vous parlez quelques mots en Chinois ou pouvez avoir de petites conversations, ils seront impressionnés et vous passerez d’excellentes soirées en leur compagnies !

Vous l’aurez compris, nous avons passé de très bons moments en Chine et même si parfois, ce n’était pas facile, nous y retournerons lors d’un prochain voyage pour y découvrir une Chine plus authentique !
Ceux qui y sont allés, quel a été votre impression ?

Vous aimez cet article ? Partagez-le ! 謝謝! Xièxie! (Merci !)

REPONDRE