C’est en longeant la voie ferrée de l’ancienne gare de Taitung (devenue aujourd’hui le centre d’informations touristique de la ville, avec une partie extérieure dédiée aux divertissements culturels en tout genre) que nous avons aperçu, en contrebas, une jolie balancelle en bois suspendue à un arbre et à côté, un petit bâtiment avec une de ses façades joliment peinte à la main, où le nom « Bolton » y figure.

Le bâtiment semble être une petite boutique de maroquinerie, rempli de « bric-à-brac » ; notre curiosité nous pousse à l’intérieur et là, autant pour l’un que pour l’autre, c’est l’émerveillement ! Nous ne sommes pas dans une simple petite boutique mais dans la tanière d’un créateur : le « bric-à-brac » est en fait un atelier rempli de cuirs, de peaux, d’outils en tout genre et de différentes machines à coudre (Singer pour la plupart). On tourne la tête à droite et « Whaow ! » ; les créations de l’artiste sont là, nous faisant toutes de l’œil, de façon à nous rendre complètement dingues ! De la maroquinerie au petit accessoire en cuir, il y a de tout : cabas, sac à dos, besaces, sac seau, des pochettes, des minaudières, des sacs cartable, des porte-monnaie, des bracelets, etc.

 

Mais ce n’est pas tout ! Il y a aussi la possibilité de faire réparer ses affaires en cuir et même de prendre des cours pour apprendre à créer ses propres accessoires ! En apprenant ça, Emilie était toute heureuse ; cela faisait un moment que la lanière d’un de ses sacs en cuir était déchirée ; elle en a donc profité pour demander au créateur de la lui réparer !
Impressionnés par la qualité et le design des créations, nous avons donc décidé d’en savoir plus sur le créateur en lui proposant une interview, afin de pouvoir, d’une part, vous partager notre découverte mais aussi mettre en avant le savoir-faire de ce jeune maroquinier taiwanais.

Voyons donc qui se cache derrière Bolton !

 

Bonjour Bolton, pouvez-vous vous présenter, ainsi que votre parcours ?

Je m’appelle Hsu KUO CHEN, de mon nom chinois, mais mon surnom anglais est Bolton ! Je suis né à Taitung. Aujourd’hui je suis fondateur de la marque Bolton ; je travaille et conçois des produits en cuir mais je n’ai pas toujours fait ce métier, avant j’étais coiffeur ! J’ai appris ce métier par moi-même, avec des amis, en lisant des livres et des formations en ligne. J’ai appris pendant 10 ans avant de pouvoir ouvrir mon atelier il y a deux ans, en 2013. Il m’arrive cependant de coiffer encore quelques anciens clients (rires) !

Vous créez donc vos produits seul ?

Non, je dessine et conçois les produits mais je suis aidé par deux personnes ; Wengo, qui a appris à travailler le cuir il y a 4 ans et Tiger, qui lui apprend depuis 6 mois. Il y a aussi parfois quelques stagiaires qui viennent pendant 1 mois, souhaitant apprendre le métier. J’ai également conçu l’atelier ; avant c’était un ancien bureau des employés des chemins de fer de Taitung !

Parlez-nous de votre marque ; pourquoi Bolton ?

J’ai crée cette marque dans l’espoir de pouvoir apporter des solutions pratiques et personnelles correspondant à des besoins particuliers. Chaque conception du produit est pensé. On ne se fixe pas de limites pour la conception d’un produit. Par exemple, parfois, le produit peut être fait sur mesure, en fonction de la demande du client, pour qu’il puisse avoir un modèle exclusif ! Toutes les créations sont faites dans cet atelier, à la main, de la conception à la production.
Concernant Bolton, j’ai choisi ce nom car c’est plus facile à retenir, surtout à l’étranger !

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Partout ! Si je vois quelque chose dans la rue qui me plaît, par exemple, je m’en inspire.

D’où proviennent vos matières premières ?

Le cuir que nous travaillons provient essentiellement d’Italie.

Avez-vous d’autres boutiques ou corners à Taiwan ?

Non, mais j’aimerai en ouvrir d’autres à Taiwan ! Autrement je vends aussi par Facebook, je n’ai pas encore de site en ligne.

Quelle est votre clientèle ?

Des touristes pour la plupart, étrangers ou taiwanais de passage à Taitung. J’ai aussi des clients à l’étranger qui me passent commande !

Il y a un ourson peint sur le mur à l’extérieur et on en voit aussi dans la boutique, c’est le symbole de votre marque ?

C’est le symbole de l’atelier, il représente la chance pour nous !

Quelles sont vos passions ?

J’aime le design, faire du surf, regarder des films…

Si vous deviez décrire Taitung en 3 mots, lesquels seraient-ils ?

La chaleur, relax, « friendly » les gens sont sympas !

Qu’est-ce que vous aimez le plus à Taitung ?

La vie à Taitung est très calme, la vie y est belle, c’est un peu la « dolce vita » !

Une fois l’interview terminée (et le sac d’Emilie réparé, juste devant nos yeux, pendant l’interview !), nous n’avons pu résister à faire quelques emplettes : un beau sac rouge coquelicot en cuir vernis qui faisait de l’œil, depuis notre arrivée, à Emilie et un bracelet tressé en cuir marron pour Kévin !

Nous pouvons vous assurer, après avoir vu travailler le créateur avec précision, que la qualité est bien au rendez-vous. Nous sommes même fier d’avoir pu rencontré Hsu et de vous partager ses créations, dont le savoir-faire « made in Taiwan » nous a beaucoup fasciné.
Cela va sans dire, ce petit atelier deviendra grand !


Pour voir plusieurs de ses créations, visitez la page Facebook : boltonleatherdesign (c’est en chinois, mais il y a beaucoup de photos)

Intéressés par une de ses créations ? N’hésitez pas à prendre contact avec nous, nous serions ravis d’expliquer à Hsu votre demande ! 🙂

De passage à Taitung ? Voici l’adresse pour vous rendre à l’atelier : 台東市中華路一段586巷15號, Taitung 950

Vous aimez cet article ? Partagez-le ! 謝謝! Xièxie! (Merci !)

REPONDRE