Le 16 mars 2016, nous avons assisté au spectaculaire défilé de Jotaro Saito, designer de kimono en vogue au Japon, pendant la Mercedes-Benz Tokyo Fashion Week (nous remercions au passage la Team YummyJapan sans qui cela n’aurait été possible : on vous embrasse 😉). Pour l’occasion, la créatrice de bijoux contemporains japonais, Mieko Kawasaki, a prêté à Emilie l’une de ses créations, afin que nous puissions l’aider à se faire connaître auprès des invités du jour.
Qu’avons-nous vu sur le catwalk ? De l’élégance, de la couleur, des motifs, de la culture, du style, des beaux gosses, du mystère, du travail, des belles gosses, le futur.

Description de ce moment de magie pure.

Jotaro Saito : qui est-il ?

On dit parfois que le fruit ne tombe jamais loin de l’arbre. C’est le cas pour Jotaro Saito.
Né d’une famille d’artistes à Kyoto, dont le grand-père et le père ne sont autres que Saizaburo Saito, artisan teinturier reconnu et Sansai Saito, designer de kimonos modernes, ce jeune créateur a fait ses débuts en 1996, en tant que l’un des plus jeunes designers de kimono du Japon.
De part son talent, son style et la conception d’un kimono contemporain, Jotaro Saito est devenu rapidement médiatisé et fait également parti du Conseil des Créateurs de Mode à Tokyo.
Sa vision ? Intégrer l’esthétique traditionnelle du kimono dans le monde moderne.
Pour comprendre cette vision, il faut savoir qu’après la seconde moitié du 20ème siècle, le port du kimono a fortement diminué (nous vous l’expliquons dans cet article sur le festival de la teinture à Nakai). Pour beaucoup de personnes, le kimono a cessé d’être un habit de tous les jours et est devenu plus un vêtement porté pour des occasions spéciales comme le mariage ou encore par des personnes exerçants certaines activités, comme la cérémonie du thé et « l’Ikebana » (arrangement floral).

Mais en ce début de 21ème siècle nous assistons, doucement mais sûrement, à une sorte de renaissance du kimono #kimonoreborn, avec surtout une majorité de yukata en période estivale (yukata + Stan Smith = COEUR). Le créateur fait parti de ceux qui souhaitent donner un nouvel élan à ce vêtement, en conservant le côté traditionnel de la conception du kimono mais avec une vision plus moderne, afin qu’il devienne l’une des pièces quotidiennes de notre garde-robe.
Ebahit devant sa nouvelle collection, nous avons compris.

Jotaro Saito : collection kimono A/W « GO BEYOND » 

« GO BEYOND». Voici un nom de collection bien choisi qui met en valeur la vision de cet artiste. « Allez au-delà » de la tradition, voilà ce qu’a démontré Jotaro Saito lors de son dernier défilé à travers 42 créations portées uniquement (nous tenons à le préciser, c’est important !) par des mannequins japonais ! En effet, dans les autres défilés que nous avons pu voir durant cette fashion week, les mannequins occidentaux étaient davantage présents (la fascination des Japonais par l’Occident ? Certainement.) dans les show des marques locales.

Revenons à nos moutons kimonos !
Elégance, couleurs, des motifs, de la culture, du style, des beaux gosses, du mystère, du travail, des belles gosses, le futur. Nous vous disions un peu plus haut ce que nous avons vu ce jour là. En un mot, c’était BEAU !

Nous avions déjà vu des kimonos au Japon ( comme ceux créés par Kayoko-san de l’atelier de teinture Okame Kōbō et d’autres par les artistes du Some no Sato Futaba-en), mais la plupart sont de style minimaliste ou alors avec des motifs floraux ou symbolique du pays (comprendre « j’aime beaucoup le vintage mais là c’est peut-être trop, non !»).

Ceux de Jotaro Saito sont bien différents ! Ici, l’artiste n’a pas hésité à mélanger formes géométriques et dessins traditionnels sur ses créations, le tout créant une harmonie parfaite ! Nous avons l’impression qu’il est parti d’une forme ou dessin basique (des fleurs par exemple) pour la revisiter et la moderniser. Le tout dans le but d’obtenir une version plus évoluée du kimono, conservant la sophistication et l’élégance mais en y ajoutant un côté « plein de vie », décontracté, grâce à des motifs audacieux et contemporain.
Nous trouvons d’ailleurs dans un des obis, une ressemblance avec les motifs géométriques du sac « Bao Bao » d’Issey Miyake.

Nous ne sommes pas des experts mais ces teintures nous font un peu penser à Moriguchi Kunihiko, l’un des maitres japonais dans l’art de la teinture « yuzen » (technique traditionnelle provenant de Kyoto, consistant en la teinture sur tissu de soie. Coïncidence ? Nous ne pensons pas), très connu pour ses motifs géométriques et parfois abstraits.
Quand on y pense, ces versions contemporaines du kimono représentent bien les côtés traditionnel et moderne à la fois du Japon, et ça, on adoooore !

Une chose qui nous a également beaucoup plu dans ce défilé ce sont les mannequins. On y porte rarement attention mais ces derniers méritaient vraiment nos claps de fin ! Dans la plupart des show, les mannequins déambulent devant vous avec une démarche normalisée, quasi parfaite, ne reflétant en aucun cas la réalité. Mais pas ceux du créateur, non ! Ces mannequins marchaient avec élégance, certes, mais nous ont laissé le temps d’admirer les créations, avec plusieurs venues, mouvements et…sourires (mention spéciale au mannequin aux cheveux gris qui avait vraiment l’air de s’éclater) !

Voici en vidéo ce que nous avons filmé de cette superbe collection de kimono signée Jotaro Saito.

Selon-vous, le kimono a t-il une chance de retrouver sa place dans une garde-robe, capable de rivaliser avec des créations tout droit provenues de l’Occident ?
Une chose est sûre, Jotaro Saito semble faire tout son possible pour donner au kimono une nouvelle image, afin de lui offrir un bel avenir dans la mode.


Pour en savoir plus sur Jotaro Saito : http://www.jotaro.net/static/top.html
Facebook : 
JOTARO SAITO 斉藤 上太郎

Vous aimez cet article ? Partagez-le ! ありがとう! Arigatō! (Merci !)

2 COMMENTAIRES

REPONDRE