Un bijou reflète bien souvent la personnalité de celle ou celui qui le porte. Aya Hasegawa, créatrice de Korat Works vous emmène dans son univers chic et poétique. Cette artisan (et artiste) japonaise grave à la main des motifs sur les perles et métaux précieux comme un tatoueur sur une peau délicate. Son savoir-faire ne nous a pas laissé indifférents. Nous sommes donc allés à sa rencontre pour la connaître d’avantage et partager avec vous sa passion.

Interview d’Aya Hasegawa, créatrice de Korat Works

Bonjour Aya ! Parlez-nous un peu de vous, de votre parcours.

Quand j’étais au lycée, j’ai obtenu un diplôme de peinture. Mon rêve était de dessiner des décors pour les pièces de théâtre ou d’opéra (lorsque j’étais enfant, je prenais des cours de ballet). J’ai ensuite étudié la photographie, l’histoire de l’art pendant 3 ans, puis enfin l’art industriel à l’université. Comme je préférais créer des objets solides à la main plutôt que de dessiner, j’ai essayé de prendre la majeure « façonnage des métaux » et j’ai étudié les bases de l’art et de l’artisanat traditionnel japonais.
Après mon diplôme, j’ai travaillé dans une bijouterie dans la préfecture de Yamanashi (cette préfecture produit un tiers des bijoux du Japon) en tant que créatrice de motifs.
Puis, je me suis tournée vers la sculpture de style européen et je suis partie étudier en Italie pendant 1 an. Ce n’est qu’en revenant au Japon que j’ai créé mon entreprise « Korat Works » où mon mari m’aide parfois (il a lui-même été artisan bijoutier).

D’où vient cette envie de créer des bijoux ?

Depuis longtemps, j’aime les petites choses ou les créations détaillées, brillantes, étincelantes. Concernant les bijoux, le métal n’est pas brillant si on ne le polit pas. C’est un processus qui s’apparente aux soins que l’on apporte aux fleurs, aux enfants. C’est délicat et il faut de la patience mais c’est une étape très agréable pour moi.

Parlez-nous de vos créations, de votre marque !

Le concept de ma marque est le fait d’« aimer porter des bijoux mais aussi de pouvoir décorer sa boîte à bijoux ». Les bijoux délicats embellissent en effet joliment la boîte de nos précieux accessoires. Je prête une grande attention aux courbes, je dessine dans le métal et la perle comme sur un dessin ou une peinture. Je créé tout, du design à la réalisation en donnant à mes bijoux un design chic et élégant.

Aya grave ses motifs sur des perles d’eau douce, de la nacre et de l’or 18K (carat). Des matières délicates qui reflètent l’artisanat à la japonaise, un savoir-faire unique.

Que signifie Korat Works ? Pourquoi avoir choisi ce nom ?

J’adore les chats et « Korat » est un nom très spécial lié aux chats et qui signifie « Chat Chanceux » en Thaïlandais (cela nous rappelle le créateur de Nike-Neko, Hiroki Ogata, passionné lui aussi par ces petits félins). Je pense et j’aimerais que mes bijoux apportent la chance à ceux qui les portent et soient choyés en retour. « Works » vient du fait que je souhaite conserver une technique artisanale. Le handmade est pour moi très important.

Où vendez-vous vos bijoux ?

Principalement en ligne chez Rooms Ji-Ba et HPF Mall. Je vends aussi parfois dans des corners ou des salons.

Quelles sont vos passions ?

Jouer avec des chats et faire de la randonnée dans la préfecture de Nagano où il y a beaucoup de montagnes ! Je m’inspire souvent des œuvres que je vois aux musées d’art, ou des photos que j’ai pris à la montagne.

Perle japonaise Korat Works
Les détails sont impressionnants…et dire que c’est juste sur une perle !

Quel est votre lieu favori au Japon ? Et votre plat japonais préféré ?

J’aime les plages et bords de côte de la préfecture d’Iwate, ma région natale. J’aime aussi le lac Shirakoma à Nagano. Quant à la gastronomie japonaise, j’aime les sobas à Nagano, les sushis, les sashimi, … tout !

Avez-vous déjà goûté à la gastronomie française ? Si oui, qu’avez-vous aimé ?

Je suis juste allée en France pour une exposition, mais je n’ai pas eu le temps de visiter. J’ai été impressionnée par le « pain traditionnel » !! C’est très très bon ! J’en ai mangé tous les jours quand j’y étais et je voulais vraiment en ramener chez moi ! J’ai aussi goûté aux cannelés et au steak tartare dans un restaurant. Vraiment délicieux !

Enfin, quel est votre rêve le plus fou ?

Mon rêve est de vendre mes bijoux en Europe. De faire connaître ma marque auprès de beaucoup de personnes que j’aimerais rendre heureux à travers la création de mes bijoux.

En tatouant ces perles avec délicatesse, Aya Hasegawa met en avant un savoir-faire unique en son genre. Un talent qui nous laisse en admiration. Il ne manque plus que ses créations viennent faire un tour du côté de chez nous, histoire de rendre nos oreilles plus chics 😉


Pour découvrir plus de créations de Korat Works, rendez-vous sur sa page Facebook et son Instagram.

Un grand merci à Aya de Korat Works pour sa gentillesse et ses réponses à l’interview, ainsi qu’à Ruri (notre amie japonaise) pour la traduction Japonais-Anglais de l’interview (you rock it girl!).

Vous aimez cet article ? Partagez-le ! ありがとう! Arigatō! (Merci !)

REPONDRE