Il y a différentes manières de préparer son itinéraire : pour les aventuriers, cela consiste à justement ne rien préparer et se laisser aller au gré des envies. Pour les semi-aventuriers (ça, c’est nous^^) à prévoir dans les grandes lignes tout en osant sortir de sa zone de confort. Enfin, pour les maniaques de l’organisation, à tout organiser dans les moindres détails.

Tout dépend du type de voyage, partir en week-end tranquille dans les calanques n’a rien à voir avec un voyage de quelques mois ou un tour du monde.

Nos études finies, sans enfant et sans engagement en CDI avec une entreprise, nous n’avions pas défini de durée de voyage, le plus long serait le mieux ! Nous avions juste envie de découvrir l’Asie à travers plusieurs pays et d’effectuer un PVT dans l’un d’entre eux.
Quels pays visiter ? Le principal dans le choix des pays est de rester cohérent et d’éviter de faire des zigzags Ouest-Nord-Sud-Ouest-Est-Nord-Est. Vietnam ? Laos ? Thaïlande ? Asie du Sud ou Asie Pacifique ? Nous avions plusieurs destinations qui nous faisaient envie, mais de préférence loin des pays touristiques où nous risquions de nous trouver noyés dans la masse.

itinéraire
Em, il est de quelle couleur notre parasol ?

Notre premier itinéraire fut : le Vietnam, la Chine, Hong Kong, Taïwan pour finir avec le Japon en PVT. Ce sont des pays plus ou moins limitrophes ce qui nous permettait des déplacements plus faciles. Comme nous voulions aller à Okinawa en novembre pour profiter des plages paradisiaques sans nous brûler au second degré (on a tous en tête l’image d’un touriste rouge coquelicot), nous aurions visité les autres pays avant. Seulement voilà, nous avions sous-estimé un élément important : les typhoooons !!

itinéraire
Oui on sait, on exagère …

Difficulté de l’itinéraire #1 : la saison des pluies

Le mois de septembre n’est pas la meilleure période pour partir au Vietnam (pour la petite info, préférez y aller entre février et juin). Quelle solution ? Inverser des pays ? Commencer par Taiwan ? Idem c’est quasiment la fin de la saison des pluies et passer une grande partie de notre voyage sous la pluie n’était pas une option. Ok… nous avons donc renoncé au Vietnam avec l’idée d’y revenir pour un prochain voyage… Adieu la soupe Phô, la baie d’Halong, les chaînes de montagnes …

Pour ceux qui ne souhaitent pas défier les typhons, voici quelques liens utiles :

  • quandpartir.com : le site est clair et vous indique les meilleures périodes où partir, quelques informations pratiques, le budget moyen, des conseils de visites, etc.
  • wunderground.com : celui-ci est tenu par des météorologues ; il y a la météo en direct avec la possibilité de voir différentes cartes compréhensibles et lisibles et le site indique aussi s’il y a des anomalies. Le bémol : le site est à moitié traduit en Français et il faut savoir ce qu’on recherche…

Où aller donc ?
En regardant de fond en comble les itinéraires d’autres tourdumondistes, Kevin est tombé sur certains blogs qui parlaient du Transsibérien. Rien à voir avec le Vietnam !

Itinéraire
Réaction des gens : « Wow l’espèce de train qui traverse la Russie ? Mais pourquoi faire ? »

Au début Emilie était dubitative, mais à force de lire, de voir des photos et des vidéos, pourquoi pas, ça serait notre aventure ! Et puis, se laver au lavabo pendant 2 semaines et rire et partager de la vodka avec des Russes et des Mongoles, ça peut être enrichissant ! (Et surtout être un défi question beauté)
Le deuxième itinéraire était donc : la Russie, la Mongolie, la Chine, puis Hong Kong, Taïwan et le Japon. Tout l’itinéraire était prévu pour en profiter un maximum malgré la complexité de l’organisation (les visas, les billets de train à prendre au fur et à mesure, le taux de change, les langues, etc.)

Et c’est là que ça se corse…

Difficulté de l’itinéraire #2 : le budget

Pour réunir un budget décent pour le voyage, nous avions tous les deux travaillé en CDD, nous avons fait des vide-greniers et en plus, nous avons réduit nos sorties et fait des économies.
Nous avions peu de temps pour économiser sans compter les divers imprévus. Même en sachant que nous allions travailler au Japon, le risque était de ne pas toucher de salaire rapidement. Nous avions donc prévu d’arriver avec un minimum en poche pour le Japon  pour y rester le plus longtemps possible.
Le sort en a décidé autrement. Après le calcul des budgets par pays, nous avons fait une croix sur le Transsibérien. Pas grave, ce n’est que partie remise ! Restons optimistes ! « Au mieux, on reste un peu plus longtemps en Chine ou à Taiwan et on pourra essayer de faire le Transsibérien au retour ! »

Le troisième et dernier itinéraire (Alléluia !) :

  • La Chine : principalement la côte Est avec Pékin, Dalian, Shanghai, Suzhou et Xiamen ;
  • Hong Kong ;
  • Taiwan : nous avons prévu de faire le tour de l’île pendant un peu plus d’un mois ;
  • Le Japon : le plus de lieux possible !
    Vous pourrez lire plusieurs articles relatant nos voyages, les petits endroits cachés que nous avons exploré, nos coups de coeurs artisans et créateurs, les cafés et restaurants planqués, etc.

Si nous le pouvons, nous ferons aussi la Corée du Sud et le Transsibérien (Oui, on y croit !).

Vous l’aurez compris, préparer un itinéraire n’est pas vraiment une sinécure, en tout cas nous attendons le départ avec im-pa-tience !

Vous aimez cet article ? Partagez-le ! 謝謝! Xièxie! (Merci !)

REPONDRE