visiter séoul

Vous prévoyez de visiter Séoul en Corée du Sud et vous sillonnez le web à la recherche de toutes les infos possibles pour préparer votre voyage au pays du matin calme ?

Si vous décidez d’y partir pour quelques jours, vous vous demandez sûrement quels sont les palais ou musées à ne pas rater ? Dans quels bons restos vous allez pouvoir manger ? Dans quels quartiers se loger pour pouvoir tout explorer sans avoir l’impression de chercher à battre des records de vitesse ?

Une chose est sûre, la ville regorge tellement de lieux merveilleux et intéressants à visiter que vous ne pourrez pas tout faire.

Alors pour vous aider, nous vous avons concocté un itinéraire détaillé de 5 jours qui vous permettra, sans aucun doute, de découvrir les principaux lieux d’intérêts et coins authentiques de cette capitale moderne et incroyablement vivante.

Kimchi et bol de riz, c’est parti !

Comme cet article est aussi long qu’un générique de fin, on vous a fait un sommaire. Prenez donc votre temps pour le lire et en apprécier les photographies.

Quelle est la meilleure période pour visiter Séoul ?

Après en avoir discuté avec des amis coréens rencontrés durant notre PVT à Taïwan, selon eux, les meilleurs mois pour visiter Séoul sont mai, juin et septembre. Les plus défavorables sont janvier, février, juillet, août et décembre.

En effet, en hiver, il y fait très froid (nous nous rappelons de températures négatives début décembre. Brrrrr !) et l’été très chaud et humide en raison de la mousson. Alors, si vous n’aimez pas expirez un nuage de froid ou étouffer dans une cocotte-minute, ce sont des mois à éviter pour vous.

seoul street photography
Beauté d'un hiver coréen.

Du coup, on résume par saison :

Printemps
Si le mois de mars est encore un peu froid, en avril et mai les températures se réchauffent, sans compter qu’en bonus, c’est la saison des cerisiers en fleurs. Banco donc !

Été
En cette période, les mois de juillet et août sont très très chaud – coup de soleil, peau qui colle, transpiration, tout ça, tout ça… – ET il pleut souvent ! Combo fatal. YOU LOSE.
Préférez donc partir sur la fin de l’été, en septembre. Le soleil frappera moins fort sur vos museaux.

Automne
Octobre est un mois idéal. La saison des pluies est passée et il fait encore assez bon pour bien profiter des visites extérieures. C’est aussi la saison des feuilles d’automne et des érables. Toutefois, prenez garde aux vacances nationales. En cette période, les transports et hôtels sont souvents complets et les prix augmentent également. En novembre, il commence à faire froid, mais en vous couvrant bien, vous devriez pouvoir en profiter aussi.

Hiver
Période durant laquelle nous avons visité Séoul. Comme nous venions de Russie et que nous allions à Taïwan, nous en avons profité pour y faire une escale, tout en sachant que ce n’était pas la meilleure saison. L’hiver commençant fin novembre et terminant fin mars, les températures y sont froides, équipez-vous donc bien pendant votre séjour. En cette période, il vous est même possible d’apprécier vos balades à Séoul sous la neige ! Attention cependant, car janvier est réputé pour être un mois aux températures négatives alors ne faites pas les marioles 😉

Visiter Séoul : comment s’y rendre ?

Pour aller à Séoul depuis la France, il n’y a pas 36 solutions.

Vous pouvez prendre le train depuis la France, traverser l’Europe puis, soyez fous, faites comme nous et empruntez la route mythique du Transsibérien de Moscou à Vladivostok. Si vous n’êtes pas épuisés, enchaînez direct avec un vol pour Séoul. Au bas mot, cela devrait vous prendre un bon mois / mois et demi !

Autrement, un vol Paris-Séoul A/R met entre 12h et 16h, selon si vous le prenez avec escale ou non. Avouez, c’est moins aventurier mais plus simple 😄

En fonction des compagnies, un vol depuis la France vers Séoul coûte aux alentours de 500€ A/R (avec longue escale, compagnie lowcost, classe éco) et tourne autour de 700-900€ en classe économique avec de bonnes compagnies aérienne telle que Qatar Airway (avec une visite guidée offerte pour visiter Doha durant votre escale 😉).

Il n’est pas rare que des compagnies aériennes offres des promotions pour se rendre en Corée au printemps. Restez donc à l’affût ou contactez-nous ici ou via les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter), il se pourrait que nous ayons entendu parler de quelque chose 🤓

Comment se rendre à Séoul depuis l’aéroport d’Incheon ?

L’aéroport international d’Incheon n’est pas à côté de Séoul. Vous devez donc utiliser un des différents moyens de transports pour vous rendre dans le centre de la capitale sud-coréenne, ou inversement, du centre vers l’aéroport. Quatre moyens s’offrent à vous :

  • L’Airport Railroad Express (AREX) : ce train est direct depuis l’aéroport d’Incheon (terminal 1 et 2) jusqu’à la station de Séoul. Le tarif depuis le terminal 1 ou 2 est de 9000 won.
  • Le train régulier : celui-ci s’arrête à 13 différentes stations de métro depuis l’aéroport d’Incheon jusqu’à la station de Séoul. Ici, le tarif varie un peu : il est de 4150 won depuis le terminal 1 et de 4750 won depuis le terminal 2. Comme pour le métro dont nous parlons plus bas, vous pouvez récupérer les 500 won de caution sur la carte de transport à la sortie des portie de votre destination d’arrivée.
  • Le taxi : idéal si vous ne voulez pas vous embêter et arriver directement à votre logement. Ils sont situés à l’extérieur du Hall d’arrivées (niveau 1F) des deux terminaux.
  • Le bus limousine deluxe ou le bus magique standard, notre choix. Vous le devinez, le deluxe a un standing plus élevé : les trajets sont directs ou courts jusqu’aux hôtels et destinations principales. Les sièges seraient aussi plus confortables et plus espacés. Les standards en revanche, transportent plus de personnes, les sièges sont bien moins moelleux et l’autobus fait plus d’arrêts. Adieu confort, bonjour économie ^^’. Dans chaque cas, les tarifs varient en fonction des trajets et destinations.

INFO PRATIQUE
Comment prendre un bus limousine depuis l’aéroport de Séoul ?

Étape 1 : vérifiez votre trajet et le numéro de bus (si votre hôtel/airbnb/couchsurfing ne vous le donne pas, allez sur le site des bus de l’aéroport).
Étape 2 : allez aux guichets situés dans le Hall des arrivées (niveau 1F) du terminal 1, près des portes 4 et 9 ou dehors, près des portes 4,6,7,8,11, 13 ou 9C. Les tickets depuis le terminal 2 peuvent être achetés au terminal des bus au Centre des Transports (Niveau B1).
Étape 3 : vérifiez le numéro d’embarquement indiqué sur votre ticket.
Étape 4 : allez à l’emplacement de l’embarquement et vérifiez l’itinéraire et l’heure de départ avec celui indiqué sur le panneau (on sait jamais, s’il y a un raté, ça vous donnerait des sueurs inutilement…).
Étape 5 : confiez votre valise/sac-à-dos au staff chargé de les mettre en soute, montez dans le bus, et souriez 🙂

Comment se déplacer à Séoul ?

Pour vous déplacer à Séoul, plusieurs moyens de transports sont à votre disposition. À métro, en bus, en taxi ou encore à pied, faites votre choix en fonction de votre temps, de votre endurance et de votre façon de voyager. Exit l’idée de faire un marathon. Utilisez les infos ci-dessous et planifiez vos visites ou explorez la ville comme vous le sentez avec comme seul objectif de profiter au maximum de votre voyage à Séoul.

Vous êtes “applivore” (personne qui aime installer un tas d’applications sur son smartphone. Cherchez pas, c’est pas sur Google 😆) ? Utilisez l’application KakaoBus pour consulter les itinéraires et horaires des bus à Séoul ainsi que KakaoMetro pour…tadaaa ! Le métro.

Prendre le métro à Séoul

Ce moyen de transport est certainement le plus simple et le plus rapide pour vous rendre dans la plupart des lieux d’intérêts de la ville. Au premier abord, la carte du métro de Séoul ressemble à des tunnels qu’une taupe aurait creusé au hasard. Elle peut sembler compliquée mais au final, il suffit de repérer la ligne que vous devez prendre, la direction, puis la station d’arrivée et vous vous rendez finalement compte que “Hé ! C’est pas compliqué !”. Tout est écrit en anglais et en coréen.

Le prix change en fonction de la distance, donc plus votre trajet est long, plus le tarif augmente.

INFO PRATIQUE
Comment acheter un ticket de métro à Séoul ?

  • Acheter un ticket trajet unique : aux machines automatiques près des portiques, sélectionnez votre station d’arrivée sur l’écran ou faites une recherche en tapant le nom. Sélectionnez ensuite le nombre de tickets à acheter et insérez 500 won pour la caution. Après avoir suivi les instructions sur la machine, récupérez bien sûr votre carte et NE LA PERDEZ PAS ! Quand vous arrivez à destination et êtes sortis par les portiques, allez à une machine pour remettre votre carte et récupérer vos 500 won de caution.

ATTENTION : ne perdez pas votre titre de transport avant de sortir du métro sinon vous ne pourrez pas passer les barrière. Oui, c’est du vécu, Kévin a dû racheter un ticket à Emilie pour qu’elle puisse sortir…

  • Acheter une carte MPass : elle vous permet de prendre le métro jusqu’à 20 fois par jour pendant la durée de votre pass (de 1 à 7 jours). Entre nous, à 20 passages par jour, vous avez sûrement passé votre journée dans le métro XD)
  • Acheter une carte Tmoney ou Cashbee : elles vous servent à la fois de carte de paiement dans les supérettes affiliées ET de carte de transport (métro, bus, taxi) dans les principales villes de Corée. Cela vous évite de racheter un ticket ou de payer en espèce à chaque fois. En plus, vous bénéficiez d’une réduction lors de changements de ligne. Le bon plan quoi.

Prendre le bus à Séoul

À Séoul, ils ont fait très simple : la couleur du bus vous donne un indice sur leur utilisation. Quelle idée de génie ! Voici les différents codes couleur :
– Bleu : ces bus vous emmène jusqu’en périphérie de la ville
– Vert : ceux-là circulent et relient les stations de métro voisines d’un même quartier
– Rouge : pour vous emmener de Séoul aux les régions alentour
– Jaune : ces bus font la liaison entre les principaux arrondissements de Séoul

Pour prendre le bus, achetez votre ticket en payant en espèce dès que vous montez à bord ou scannez votre carte de transport à la montée ainsi qu’à la descente. Voilà, y’a pas de bile à s’faire 😀

Prendre le taxi à Séoul

Lors de votre visite à Séoul, vous avez le choix entre différentes catégories de taxi suivant votre situation et budget : régulier, deluxe ou jumbo. Vous pouvez aussi commander un taxi international dont le chauffeur parle Anglais, Japonais ou Chinois, mais les tarifs seront bien plus élevés.
– Les taxis réguliers : en général orange à Séoul, les tarifs débutent à 3000 won avec 20% supplémentaire pour les trajets de nuit (de minuit à 4h du matin).
– Les taxis deluxe et “jumbo” : leur tarif débute à 5000 won et il n’y a pas de frais supplémentaires pour des trajets de nuit. Les taxis deluxe, appelés “Mobeom”, sont reconnaissables à leur couleur noire avec un insigne jaune sur le toit tandis que les taxis “jumbo” sont des véhicules pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes (sorte de mini-van) et ont un insigne jaune sur le toit (attention, certains van ne sont pas officiels et les chauffeurs chercheront à négocier le tarif).

Visiter Séoul à pied

Ça use les souliers mais quand on a le temps, c’est le meilleur moyen de découvrir une ville. Vous seriez étonnés du nombre de kilomètres que vos gambettes sont capables d’avaler ! À la fin de la journée, vous êtes récompensés par tout ce que vous avez vu en chemin.
Certaines visites sont proches les unes des autres donc vous pouvez visiter plusieurs quartiers de la ville sans prendre le métro à tout bout de champ.

visiter séoul palais gyeongbokgung

Nos infos pratiques pour visiter Séoul

Du fait de la différence de culture, de langue, de budget et de timing, organiser un voyage en Asie n’est parfois pas facile. En effet, il faut souvent penser à tout un tas de petits détails afin d’éviter que des vacances de rêve se transforment en un séjour stressant voire complètement raté.

Voici quelques tips utiles qui vous aideront à mieux organiser votre séjour à Séoul.

Formalités d’entrée Aucun visa nécessaire dans le cadre d’un séjour touristique inférieur à 90 jours
Décalage horaire +7 heures
Monnaie Won sud-coréen (KRW). Au 05/04/18, 1€ = 1300,38 KRW
Eau potable L’eau du robinet à Séoul est potable. Seulement, son goût n’étant pas toujours apprécié, certaines personnes préfère la filtrer et/ou la faire bouillir.
Électricité Voltage 220V. Bien que plus bas qu’en France, les prises sont généralement compatibles avec les fiches de nos appareils.
Internet La Corée n’est pas connue comme étant à la pointe de la technologie pour rien. Dans le métro, les espaces publics ou encore dans les convenience store tels que les 7/11, en plus d’être rapide et performant, le WiFi gratuit est partout !

Se loger à Séoul : quel hébergement choisir ?

Vous le savez sans doute, Séoul est la plus grande ville de Corée du Sud et la troisième plus grande ville du monde. Autant dire que côté logement, ce n’est pas ce qui manque. De plus, la ville étant bien desservie par les transports en commun, vous n’avez pas à vous faire des noeuds au cerveau pour chercher l’emplacement idéal.

Cependant, nous vous conseillons quand même de choisir une zone dans laquelle vous pouvez accéder facilement et rapidement à pied aux différents endroits que vous allez visiter. Cela permettra d’une part d’éviter de courir partout dès le premier jour et d’autre part de diminuer les dépenses liées au transport (même si le coût de ces derniers est relativement faible comparé à ceux de notre bonne vieille France).

Dans notre cas, nous avons visé un quartier central, celui de Jongno-gu. C’est un quartier historique de Séoul, proche de plusieurs endroits à visiter tels que les palais Gyeongbokgung et Changgyeonggung ainsi que des rues commerçantes comme celle d’Insadong, connue pour ses petits restos et boutiques d’artisanat local.

Pour vous loger pendant votre séjour à Séoul, plusieurs solutions s’offrent à vous :

Les hôtels classiques

Alors, des hôtels à Séoul, il y en a des tas. Basé sur nos recherches lors de la préparation de notre voyage, le prix des hôtels sur place est relativement abordable.
En fonction de la gamme de l’établissement que vous aurez choisi, les prix débutent autour de 30-45€ la nuit pour une chambre économique (avec lit jumeaux ou en chambre double). Il existe bien sûr des hôtels haut de gamme à des prix bien plus élevés, en fonction des prestations proposées.

Les auberges de jeunesse et les B&B (bed and breakfast)

L’avantage le plus évident de choisir ces types de logement est bien sûr le côté économique. Cela vous permet de consacrer une plus grosse partie de votre budget voyage aux visites. Du coup ici, vous l’avez compris, le confort n’est pas privilégié. Les chambres sont généralement des dortoirs (mixtes ou séparés) bien que certains établissements proposent des chambres privés. Le personnel est généralement plus relax que celui des hôtels classiques et a l’habitude de recevoir des baroudeurs provenant de tout le globe.

Pendant nos road trips en Asie , nous réservons souvent ce type de logement car, en dehors de la partie budget et l’ambiance joyeuse, on en profite pour discuter avec le manager afin d’en apprendre plus sur la ville et faire des rencontres avec des voyageurs de passage.

Pour réserver une auberge de jeunesse ou un B&B, nous passons souvent par Booking.com. Le site est simple à utiliser, il y a de nombreux avis vous permettant de vous faire une idée sur les prestations et surtout – mode économique activé – il y a souvent des promotions 😉

visiter séoul palais gyeongbokgung
Photo sans trucage. Nous sommes restés bouche bée devant ce gros cumulus semblant vouloir tout absorber sur son passage !

Loger chez l’habitant

À Séoul, comme dans de nombreuses autres villes dans le monde, il vous est aussi possible de dormir chez l’habitant.

Que ce soit en passant par AirBnb ou autre sites du même genre, vous pouvez louer soit un logement complet type appartement ou bien une chambre privée, un peu comme pour une colocation, avec accès à certaine parties du logement.
C’est la solution que nous avons choisi durant notre voyage à Séoul. En-dehors du fait que nous avions besoin de faire une grosse machine de linge suite à notre épopée russe, nous ne connaissions rien de rien à la Corée et nous voulions en apprendre plus en en discutant avec un local. Rien de mieux pour s’immerger dans cette nouvelle culture.

Ahram, la coréenne chez qui nous avons dormi, était un véritable amour et d’une grande aide tout au long de notre séjour ! On vous met donc son annonce sur AirBnb.

Expérience, loger dans une hanok

En feuilletant des guides touristiques chez Ahram, nous avons appris qu’il était possible de séjourner dans une hanok, maison traditionnelle coréenne. Cela permet de pousser plus loin l’immersion dans le pays en vivant une expérience authentique.

Selon les guides en question, il serait possible de passer soit par des guesthouse (équivalent d’une auberge de jeunesse), soit en passant directement par des prestataires proposant de loger dans une hanok, au sein d’une famille coréenne.

L’idée ne nous déplaisant pas, nous tenterons cette expérience lors d’un prochain séjour en Corée du Sud !

Idée d’itinéraire et bonnes adresses pour visiter Séoul

Nous sommes restés 5 jours à Séoul. Un court séjour plus ou moins bien préparé qui suivait celui très épique de la Russie. Pendant ces 5 jours, nous avons découverts des endroits digne d’intérêt, d’autres plus bateau avec un accès galère.

Les lieux et conseils s’appuient sur nos expériences mais la liste n’est pas exhaustive et si vous avez déjà voyagé à Séoul et que vous avez des lieux à recommander, ajoutez-les en commentaire. Vous en ferez profiter un grand nombre de personnes 😉

Itinéraire de la première journée pour visiter Séoul

On commence soft pour ce premier jour de décalage horaire. Attention, vous allez quand même bien marcher alors échauffez-vous bien.

Palais Gyeongbokgung

Cette visite nous a laissé perplexes : le trouvant d’un côté trop vide, sans âme et découvrant de l’autre côté, une architecture unique et détaillée.

À la lecture de son histoire, on a vite compris pourquoi : tout ce qui faisait son âme, sa richesse et son histoire a été détruit pendant l’occupation japonaise et la guerre de Corée.

Mais on s’emballe, remettons les choses dans leur contexte.

Construit en 1395, le palais Gyeongbokgung était la résidence principale de la royauté sous la dynastie Joseon (1392-1910). Détruit en 1592 par l’armée japonaise, il resta en ruine pendant 270 ans jusqu’à sa restauration en 1867.
Sous l’occupation japonaise (1910-1945), le palais Gyeongbokgung subit malheureusement de nouveau des dégâts importants. Beaucoup de bâtiments furent rasés sous prétexte d’utiliser les lieux pour une exposition, d’autres fortement endommagés. Ce n’est qu’en 1990 qu’un projet de reconstruction et de rénovation d’une durée de 40 ans est lancé.

Aujourd’hui le projet de restauration du palais a bien avancé, même si certaines parties sont encore en travaux.

visiter séoul gyeongbokgung
Entre philosophie et contemplation.
séoul palais gyeongbokgung

Une histoire de construction/destruction/reconstruction qui n’en finit pas (espérons que la Corée du Nord retienne les rênes de ses missiles…). Ce palais nous a beaucoup rappelé la Cité Interdite à Pékin. Ses larges cours, ses pavillons et hall où chacun avait son usage. Nous marchions en terrain – presque – connu.

Mettez de côté les grandes cours, leurs pavillons principaux et la foule adepte des portraits familiaux et déambulez dans les plus petites cours, dans l’intimité de la royauté. Ici, ce qui captive, c’est la multitude de détails. Les poutres colorées attirent l’oeil. Les motifs sur les murs hypnotisent. Les sculptures sur les toits sont de curieux perchoirs pour oiseaux. Les fenêtres ont des formes labyrinthiques. Bref, vous avez les yeux partout à la fois.

visiter séoul palais gyeongbokgung
Des motifs hypnotisants au palais de Gyeongbokgung.

Petit plus : la visite du Musée National de la Corée – Musée Folklorique

Ce musée vous fait découvrir la vie de tous les jours et les traditions des Coréens à l’époque où l’économie du pays se basait principalement sur l’agriculture. On y retrouve l’histoire du peuple coréen, leur manière de vivre et cycle de vie des citoyens de bonne classe. Une bonne manière d’expérimenter la culture coréenne folklorique.
Bonus : l’admission est gratuite avec le ticket du palais Gyeongbokgung.

Soldats voyageurs gaaaarde à vous ! Ne ratez pas la cérémonie quotidienne du changement de la garde !
Elle a lieu à l’intérieur du palais, devant la porte Gwanghwamun (la porte principale) à 10h et à 14h.
La relève de la garde a lieu, quant à elle, juste à l’extérieur de la même porte, à 11h et à 13h.

INFO PRATIQUE

Combien coûte la visite du palais Gyeongbokgung ?
Adulte (25 à 64 ans) : 3000 won
Juniors (7 à 18 ans) : 1500 won
Children (-6 ans) : entrée gratuite

Durée : entre 1h30 et 2h suivant votre rythme.

Plus d’informations sur le site du palais de Gyeongbokgung.

Où manger à Gyeongbokgung ?

La bonne question hein ! On vous conseille Noodle House, un resto camouflé dans une ruelle (Yulgokro 1-gil) du quartier de Samcheong-dong, juste à côté du palais Gyeongbokgung.

Nouilles froides ou chaudes, nouilles bibim aux légumes, nouilles de bambou ou aux fruits de mer et poisson, bibimbap, kimchi, bulgogi au porc cuit au charbon de bois, du tofu kimchi, faites votre choix !

Les patrons sont adorables, serviables et parlent un peu Anglais. Vous ne lisez pas le Coréen ? Nous non plus ! Cette écriture qui semble sortir de la série Stargate SG-1, est bien compliquée pour nous, mais heureusement, il y a un menu en Anglais.

Bien mangé ? Allez, hop hop hop, on continue un peu à l’Est avec la visite du village Bukchon Hanok et ses maisons traditionnelles.

Bukchon Hanok Village

Littéralement traduit par « village du Nord aux maisons traditionnelles », ce quartier est un des plus anciens de Séoul, reflétant 600 ans d’histoire de la capitale Sud-Coréenne.

bukchon hanok village séoul

Ces maisons dont le style date de la dynastie Joseon vous donnent un aperçu des paysages urbains d’autrefois. Si beaucoup d’entre elles ont été transformées en guesthouses, boutiques, salons de thé ou centre culturel, certaines sont encore habitées. Restez donc discrets dans votre excitation, les habitants aiment bien garder leur tranquillité.

Arpentez ce quartier aux ruelles sinueuses qui montent et descendent, montrant tantôt les toits des hanok, tantôt une vue sur un palais, ou les quartiers modernes visibles au loin.

C’est bon ? Vos jambes suivent ? Les chaussures ne fument pas ? On continue alors, pour une visite plus spirituelle, direction le temple Jogyesa.

Temple Jogyesa

Situé en plein centre-ville de Séoul, le temple Jogyesa fut construit en 1395 au début de la dynastie Joseon. On ne vous le cache pas, ce temple a du succès. Véritable oasis de spiritualité, son cadre contraste avec les bâtiments modernes qui l’entoure. Un moment de tranquillité et de méditation bien mérité !

Posez-vous un instant. Respirez. Observez.

Vous voyez cet arbre majestueux ? En 500 ans, il a vu passer des générations et des générations de moines et de pèlerins. Pas de doute, il mérite bien sa désignation de monument naturel. Et cet autre arbre, là-bas ? Lui aussi est dans la fleur de l’âge avec ses 450 ans.

Est-ce que vous avez jeté un coup d’oeil au temple et aux bâtiments qui le composent ? À l’image du jardin en pleine floraison, leurs couleurs et motifs vous séduisent et forcent l’observation.

La journée touche à sa fin, le soleil de couche sur le pays du matin calme. Vous avez l’estomac dans les talons ? Allons remédier à ça alors. Prenez la direction d’Ikseon-dong, le quartier qui a le vent en poupe.

Ikseon-dong

Ikseon, c’est un quartier aux ruelles sinueuses, regroupant quelques hannok, ces vieilles maisons traditionnelles. Plus récent que Bukchon Hanok village, Ikseon daterait des années 1920.
Le charme opère immédiatement, les allées photogéniques sont bordées par des cafés, des salons de thé, des restaurants, des bars et des boutiques. Tout comme nous, les promeneurs vaguent d’une allée à l’autre, s’arrêtant pour un prendre un café ici, faisant une emplette là, attendant patiemment son tour à un restaurant.
Le soir, les enseignes d’Ikseon-dong se transforment. Les néons des bars et restaurants éclairent les ruelles de leurs couleurs électriques, donnant au quartier une ambiance feutrée.

visiter séoul ikseon

Pour avoir un aperçu des deux facettes du quartier, nous sommes allés y prendre un café en journée, puis une autre fois en soirée avec Guillaume, d’Ichiban Japan. Une retrouvaille super agréable autour de raviolis ! Nous ne nous étions pas vus depuis notre PVT au Japon où nous nous étions rencontrés. Ça nous a fait du bien de revoir un bon copain. On discute de nos projets, de nos futurs voyages. On profite donc de ces quelques instants puis vient le temps de se dire au revoir, sans savoir quand, ni où sera notre prochaine rencontre.

Votre deuxième journée de visite à Séoul

On commence cette journée par une promenade au vert à Namsan park, puis Book Park, paradis des amoureux des livres. Mais que les shopping addicts se rassurent, vous allez bientôt pouvoir laisser libre cours à vos folles envies.

Parc de Namsan

Situé en plein coeur de Séoul, le parc Namsan est un mont de verdure haut de 262m qui a résisté à la frénésie immobilière.

Le parc Namsan est reconnu pour ses trails. Pas besoin d’avoir un niveau expert en randonnée, cette balade de 30 min vous plonge dans dans une bulle de nature, entourés de cerisiers au printemps, d’érables aux couleurs chatoyantes en automne, d’un vert captivant en été et parfois recouvert d’un manteau de neige en hiver. Au sommet du parc, vous arrivez au pied de sa tour, la N Seoul Tower qui, du haut de ses 237 mètres, offre une vue panoramique sur tout Séoul et les monts environnants.

Trop fatigué(e)s pour une randonnée ? Prenez le téléphérique jusqu’à la N Seoul Tower. 3 minutes top chrono et vous êtes au sommet.

D’humeur matinale ? Prenez un thermos de café/thé, grimpez là-haut avant l’aube et assistez au réveil de Séoul sous les premiers rayons de soleil.

visiter séoul parc namsan
Vue sur la ville depuis l'entrée du parc de Namsan

Nous n’y sommes personnellement pas restés longtemps car, après quelques minutes, les caprices de la météo étaient contre nous. Le ciel était gris, brumeux et nous trouvions qu’il faisait vraiment très froid – même après un stage intensif en Sibérie. Nous avons donc juste fait une petite marche et filé direction le Book Park pour nous mettre au chaud.

INFO PRATIQUE
Comment aller à la N Séoul Tower ?

  • Namsan Cable Car : ce téléphérique est le moyen le plus simple et le plus pratique pour monter au sommet. Depuis la station Myeongdong, dirigez-vous vers la sortie 3 et continuez vers le Sud, vers Toegye-ro 18-gil street. Vous voyez le Pacific Hotel ? Tournez à gauche à Toegye-ro 20-gil street. Vous devriez apercevoir un ministop (une superette). Tournez à gauche à Toegye-ro 20-na-gil street (Oui les noms des rues se ressemblent, essayez de suivre 😉). Au bout de la rue, vous verrez la station du téléphérique.
    Adresse : 83 Sopa-ro, Myeong-dong, Jung-gu, Seoul, Corée du Sud
    Horaires : tous les jours, toute l’année de 10h à 23h.
    Tarifs : Aller simple/adulte : 6,000 won, enfant (13 ans et moins) : 3,500 won.
    Aller-retour/adulte : 8,500 won, enfant (13 ans et moins) : 5,500 won.
  • En bus : il faut prendre le Yellow Bus. Allez à la station Chungmuro (Ligne 3 ou 4, Sortie 2) ou à la station Dongguk University (Ligne 3, Sortie 6). Le prix n’est que de 500 won (en payant avec une carte de métro) ou 550 won (en espèce).
  • En marchant : un peu d’exercice fait toujours du bien ! Depuis le téléphérique de Namsan, prenez le sentier à gauche, de l’autre côté de la route.

Cette balade vous a fait du bien ? Ce genre de marche réveille et donne la pêche pour la journée. Découvrez ensuite un parc d’un autre genre, Book Park.

Book Park

Book park, c’est le paradis des book lovers, des rats de bibliothèque, des sniffers de pages. Ici, des étages remplis de milliers de livres, sur des étagères du sol au plafond font le plaisir de petits et grands. Des espaces de lectures sont aménagés pour bouquiner tranquille et à chaque étage, il y a un espace café/snack et même une terrasse.

Seul bémol, très peu de livres en Anglais. À quoi bon alors ? Pour le plaisir de prendre un café entouré de tout ce savoir.

visiter seoul book park
Inception.

INFO PRATIQUE
Comment aller à Book Park ?

Prendre le métro, ligne 6 puis descendre à la station Hangangjin, sortie 2.
Adresse : 294, Itaewon-ro, Yongsan-gu, Seoul (서울특별시 용산구 이태원로 294 (한남동))
Horaires : 10h – 23h

Impressionnant cette librairie non ? On y resterait bien quelques heure, pourvu que les livres soient traduits en Anglais, voire en Français.
Et si vous changiez de registre pour votre prochaine visite ? Comme une session shopping, par exemple ?

Apgujeong Rodeo Street

Un peu de shopping maintenant ! Apgujeong Rodeo street est un des quartier shopping de Séoul. Autrefois quartier luxueux, aujourd’hui il reflète une culture jeune et à la pointe de la mode.

Tout y est : marques coréennes ou internationales, magasins de vêtements, de chaussures, d’accessoires, de marques de luxes à prix bradés, de cosmétiques, etc.

Voilà tout l’intérêt d’avoir pris une valise vide de secours. Les fashionista sont ravis, le compte en banque un peu moins. La mode a ses raisons que le banquier ne comprend pas.

Mis à part quelques souvenirs, nous n’avons pas fait beauc de shopping à Séoul. Nos sac-à-dos étaient déjà plein à craquer de vêtements d’hiver et d’été pour notre voyage, impossible d’en rajouter. Et puis, cette fois çi nous avions décidé de peu acheter et de profiter davantage des expériences et des lieux à découvrir.

Mais continuons ! Un peu de peps pour finir la journée. Découvrez Gangnam-sa, un des quartiers dynamiques de Séoul.

La quartier de Gangnam

Rendu mondialement célèbre par la chanson de psy, « Gangnam style » (qui n’a pas dansé dessus ?!), le quartier est très fréquenté par les jeunes en recherche de boutiques mode et de dernières technologies.

En parcourant les différentes rues de Gangnam-sa, trouvez la voie la rue de la K-pop, la K-pop street. Vous y croisez des statues art toy, reprenant les groupes de K-pop. Pour les fan de « hallyu » (phénomène de pop culture coréenne) et de célébrités coréennes, c’est un must go !

Gangnam n’est pas seulement un quartier à shopping. C’est aussi un quartier réputé pour ses restaurants, bars et boîtes de nuit. Celles-ci sont plus hype qu’à Hongdae et vous montre un autre aspect de la nightlife à Séoul.

On vous laisse là pour la soirée, ambiancez-vous et profitez. Demain sera consacré à l’histoire et à l’art.

Troisième journée pour découvrir Séoul : un peu de culture

Vous nous connaissez, on aime bien varier le style des visites. Histoire, culture, art, nature et nourriture. Cela permet de visiter avec plaisir et de rester motivé.

Palais Changdeokgung

Construit en 1405, ce palais était très apprécié par de nombreux rois et reines de la dynastie Joseon. Ses bâtiments officiels et résidentiels sont en harmonie avec la nature et font partie d’un vaste domaine : au Sud le palais, au Nord le jardin secret, à l’Est le palais de Changgyeonggung.

Bien que semblant similaire au palais principal (au palais Gyeongbokgung), ici, l’atmosphère y est différente, moins officielle. À l’époque ce palais était la résidence secondaire. Ses cours et ses bâtiments, plus serrés que ceux du palais principal, suivent les principes traditionnels de l’organisation des palais. Allez savoir, pourquoi, mais nous on y sentait plus apaisés, moins noyés. Vous êtes au calmes (ou déjà épuisés par vos 2 derniers jours 😄). La douce lumière matinale attire les amoureux venus faire des photos et profiter d’instants à deux.

palais changdeokgung séoul

Posez votre regard sur un pavillon et observez. Vous les voyez tous ces ornements graphiques, photogéniques, inspirant, apaisant ?
Ils paraissent simple et décousus mais en réalité, ils respectent des règles rigoureuses de l’ornementation. Vous êtes hypnotisés ? Nous aussi ❤

séoul palais changdeokgung
Cette pie bleue est en pleine conversation avec une gargouille.

Le petit plus

Pénétrez dans le jardin secret du palais de Changdeokgung et marchez sur les traces des rois et des reines venus s’y détendre et échapper à leurs obligations.

L’espace de quelques heures, vous oubliez que vous êtes en plein coeur de Séoul et profitez de ces instants de plénitude sous le doux son des oiseaux.

Info pratique
Combien coûte la visite ?

– Palais Changdeokgung : adulte : 3000 won ; jeune (-24 ans) : 1500 won
– Jardin secret : adulte : 5000 won ; jeune (-24 ans) : 2500 won

Si vous avez un royal palace pass, l’entrée du jardin secret est comprise dedans 😉
Plus d’information sur le site du palais de Changdeokgung.

Après ce doux réveil historique, ce bain de nature matinal, continuons avec la visite du sanctuaire royal Jongmyo, situé à quelques encablures de là.

Sanctuaire royal de Jongmyo

Que serait un voyage en Corée sans la visite d’un sanctuaire ? C’est comme un repas sans fromage ou une coupe glacée sans gaufrette. Il manque quelque chose, on reste sur notre faim.

Le sanctuaire royale de Jongmyo est le plus ancien des sanctuaire royaux confucianiste. C’est aussi le plus authentique car il a à la fois conservé son architecture (malgré une destruction lors de la première invasion japonaise) mais aussi ses pratiques rituels. Les rois s’y rendaient pour prendre part aux rites ancestraux ainsi que pour honorer la mémoire de ses ancêtres royaux.

Bien plus sobre que les temples et certains bâtiments des palais, vous vous sentez tout petit au milieu de cette cours.

Chaque année, au premier dimanche de mai, vous pouvez assister à un rituel royal ancestral et aux musiques traditionnelles pendant le Korean Royal Palace Culture Festival. Remontant à il y a 500 ans, la cérémonie met en scène des instruments, des chansons et des danses de l’époque.

INFOS PRATIQUES
Combien coûte l’entrée ?
Adulte : (+19 ans) : 1000 won ; jeune (7-18 ans) : 500 won ; enfant (-6 ans) : it’s freeee!
Le sanctuaire est compris dans le royal palace pass 😉

Quelles sont les horaires d’ouverture ?
De février à mai et de septembre à octobre : 9h – 18h
De juin à août : 9h – 18h30
De novembre à janvier : 9h – 17h
Dernière admission 1h avant la fermeture
Fermé le mardi

Cette matinée sur le thème de l’histoire et de la spiritualité vous a creusé l’appétit ? Allons nous rassasier, compagnons ! On vous emmène du côté d’Ihwa Mural Village, prochaine destination.

Manger un Gamasot bad près du Ihwa Mural Village

Pour entamer cette visite artistique et sportive à la fois, il vaut mieux faire le plein d’énergie.

Vous aimez les nouvelles expériences gustatives ? Le gamasot bab, vous connaissez ? Si comme nous, vous êtes au level 1 niveau cuisine coréenne, sachez que la gamasot bab est un pot en terre cuite où l’on fait bouillir le riz. Un accompagnement vient ensuite compléter l’expérience : tofu épicé, kimchi et thon, kimchi et porc, ou même un combo gamasot bab et bulgogi (un “ragoût” de viande avec des légumes). C’est bon et ça réchauffe !

gamasot bad
Un gamasot bad kimchi et porc. Ça pique mais c'est bon !

On vous donne l’adresse : 채선당행복가마솥밥대학로점 (Stargate SG-1 on vous dit… Un goa’uld apparaîtrait qu’on ne serait pas surpris 😄), 1-145 Dongsung-dong, Jongno-gu, Seoul.

Vous voilà rassasiés et prêt à en découdre, c’est parti pour un aprèm street art mixé à une séance de fitness sauvage. Et oui, il faut les perdre ces excès de chocolat/fromage/chips/you name it 😉

Ihwa Mural Village

Ici, l’art mural, ça se mérite ! À Ihwa Mural Village, ça grimpe sec. Les escaliers sont raides, l’ascension lente, alors prenez votre temps. Ça tombe bien, des fresques et peintures ponctuent votre montée.
Reprenez votre souffle, clic clic des photos sous toutes les coutures, et voilà ! Vous arrivez au premier palier du village. Faites un break, buvez un café, fouillez dans les petites boutiques, et prenez encore plus de photo 🙂

visiter séoul ihwa mural village

Autrefois un quartier plutôt désaffecté, l’art mural y apporte un regain de dynamisme. Les visiteurs y viennent entre amis ou en amoureux, détendus et le sourire aux lèvres.

Les peintures sont éparpillées partout dans le village comme une galerie d’art à ciel ouvert, laissant libre-court à votre créativité.

visiter séoul ihwa mural village

L’endroit est inspirant, hyper coloré et surprenant. On retrouve même Le Petit Nicolas sur un des murs du village !

Bonne adresse : Ewha center gallery, un café avec vue.
Il y a quelques cafés par-ci par-là mais celui qui a retenu notre attention, c’est celui-ci où vous pouvez boire un café, avec une vue sur Séoul et réaliser… votre portrait de chat sur bois. Vous pouvez ensuite accrocher votre oeuvre soit à la grille du café située juste à l’extérieur soit chez vous en souvenir 🙂

Bonne adresse bis : la boutique à chat (oui, ces boules de poils sont des stars)
Quelque part dans Ihwa Mural Village, se trouve une boutique comme on les aime : arty et féline. Ici les artistes dessinent/peignent/créent des cartes postales/objets pratiques/bijoux à l’effigie des chats. Avez-vous vu ceux de la boutique ? L’un svelte à l’oeil alerte, l’autre bien en chair et l’air pataud. Deux bons pépères qui ont la belle.

Attention, le Ihwa Mural Village est également un quartier habité. Soyez gentils et faites le moins de bruit possible (on n’est pas des bêtes hein 😉). Certaines peintures ont déjà été effacées par des associations d’habitants à cause d’un grand nombre de touristes trop bruyant 😕

Après votre exploration, montez à Naksan Park, pour y attendre le coucher du soleil et voir Séoul revêtir son manteau de nuit.

Naksan Park

Une des quatres collines de Séoul, Naksan a un nom bien singulier puisqu’il signifie “montagne du chameau” (nakta : chameau, san : montagne), comme le rappelle son apparence. En réalité c’est plus un mont qu’une montagne étant donné qu’il culmine à seulement 100m de haut. Par beau temps, il offre tout de même une belle vue sur Séoul depuis son sommet.

Naksan park est aussi coupé en 2 par des remparts long de 2km et vieux de 500 ans. Aussi construits pendant la période Joseon, ils protégeaient la ville des invasions et animaux sauvages. S’étendant des portes Hyehwamun (aussi appelé Honghwamun) à Heunginjimun Gate (Dongdaemun Gate), ils font aujourd’hui partie d’un trail et offrent une vue imprenable sur Séoul et le parc Namsan.

vue du parc naksan
Les anciennes murailles serpentent sur le mont Naksan

Pourquoi il n’y a pas de photo du coucher de soleil tout gris, plein de nuages et accompagné d’une fine pluie ? Tout est dans la phrase ^^’

INFO PRATIQUE

Comment aller à Naksan park ?
Prenez la ligne 4 jusqu’à la station Hyehwa et remontez par la sortie 2. Allez tout droit puis, prenez la première à gauche au parc des marronniers, rue Dongsung-gil. Au carrefour en croix, prenez à gauche sur Ihwajang-gil. Prenez ensuite la première à droite sur Naksan-gil et grimpez jusqu’à l’entrée du parc Naksan. Voilà.

Astuce : il y a aussi un accès depuis Ihawa Mural Village 😉

Votre ventre gargouille ? Bien. Redescendez ce mont et dirigez-vous vers le marché de Gwangjang, un marché centenaire et populaire.

Marché de Gwangjang

Vieux de plus de 100 ans, c’est un des marchés les plus connus de Séoul.

On y retrouve toute une variété de produits comme de la soie, des étoffes et tissus pour confectionner les hanboks (un vêtement traditionnel coréen), des objets laqués et nacrés, mais aussi des produits pour la cuisine tels que produits importés, ustensiles, fruits et légumes, poissons frais ou séchés, viande, etc.

visiter séoul marché de gwangjang
Des tas de produits coréens en vrac. Cela nous rappelle un peu le Japon.

Le soir, l’ambiance se situe dans la zone des restaurants du marché Gwangjang. Ici, jeunes et moins jeunes s’assoient côte à côte, attablés aux stands face aux cuisines pour manger des plats populaires, délicieux et pas cher. Ajoutez quelques bières locales (pour rester hydratés bien sûr 😉) et vous obtenez un combo parfait !

visiter seoul gwangjang night market

INFOS PRATIQUES

Adresse : 88, Changgyeonggung-ro, Jongno-gu, Seoul-si (서울특별시 종로구 창경궁로 88 (예지동))
Horaires : ouvert de 9h à 18h (attention, la plupart des boutiques sont fermées le dimanche).

Fin de journée, filez vous reposer, vous l’avez bien mérité. Votre prochaine journée sera consacrée à la détente et la relaxation.

Quatrième jour : détente et tradition

Vous êtes rincés ? Physiquement fatigués ? Évitez le burn out des voyageurs et faites une bonne grasse matinée. Pas de scrupule, votre corps en a besoin alors foutez lui paix, s’il-vous-plaît. Vous lui consacrerez un après-midi entier à la détente, dans un Jjimjilbang.

Jjimjilbang (sauna coréen)

Le Jjimjilbang, c’est un sauna coréen. Aussi populaires que les sento au Japon, ou les banya en Russie, les gens du quartier viennent s’y détendre autant que faire leur toilette et papoter avec leurs ami(e)s. Le principe est le même que pour les bains publics japonais en plus grand : bains chauds à différentes températures, bain froid, sauna, massage. Tout y est.

Comme nous étions épuisés par 1 mois intense dans le froid, nous cherchions un endroit pour nous détendre, comme des bains publics pour nous réchauffer.
En fouillant un peu sur le web, nous avons trouvé un article détaillé sur les jjimjilbang de
The Korean Dream. C’est un jeune Français qui, après avoir fait un PVT à Séoul, a décidé de s’y installer, et de devenir le prochain PSY. Son blog frais et plein d’humour, nous a bien aidé pour notre séjour à Séoul.

Nous n’avons fait que la partie des bains mais mission accomplie tout de même, on en est ressortis réchauffés et relax.

Particularité de ces sauna : tout le monde est nu. Pas d’inquiétude pour les pudiques, il n’y a pas de mixité, les hommes et femmes sont séparés. Et là aussi, si vous êtes gêné(e)s, utilisez votre petite serviette pour vous camoufler et enlevez-là au moment d’entrer dans le bain.

Vous vous sentez groggy ? Enfilez la tenue que l’on vous a fourni à l’accueil et allez à la salle de repos. Hydratez-vous, mangez un bout, papotez avec les locaux, lisez un bouquin, faites une sieste. Exit les soucis.

INFOS PRATIQUES

Adresse du Jjimjilbang où nous sommes allés : 숲속한방랜드, Traditional Oriental Forest Land.
Le personnel est sympathique et patient si vous ne parlez pas Anglais. Ce sont principalement des locaux qui y vont donc vous y croiserez peu d’étrangers.

Comment y aller ?
Si vous ne voulez pas marcher, le plus simple est d’aller à la station de métro Sinchon (ligne 2) et de prendre le bus 7024 (de couleur verte). Demandez au chauffeur de vous prévenir de l’arrêt ou descendre (en lui montrant le nom de l’endroit), ou checkez régulièrement votre emplacement avec Google map et l’arrêt annoncé.

Adresse : 75-7 Bongwonsa-gil, Bongwon-dong, Seodaemun-gu, Seoul, Corée du Sud
Horaires : ouvert tous les jours, 24h/24 (vous pouvez même y passer toute la nuit !)

Combien coûte une entrée ?
De 5h à 20h : 10 000 won ; de 20h à 5h : 11 000 won
Conseil : les serviettes sont en location mais vous pouvez prendre la vôtre.

Votre après-midi relaxation terminée, vous avez quartier libre. Allez flâner où bon vous semble avant d’entamer une soirée animée à Hongdae.

Hongdae, la jeunesse de Séoul

Quartier étudiant de Séoul, Hongdae est loin des costards-cravates qu’on aperçoit vers Gyeonbokgung.

Les jeunes séoulites viennent y dénicher les dernières tendances pendant une séance shopping, couplée avec une pause dans un café cosy. En flânant dans les rues, vous assistez à des spectacles : danseurs et chanteurs K-pop mettent l’ambiance, entourés de curieux admiratifs. Pas de complexe, l’essentiel est de se donner à fond.

En soirée, Hongdae ne connaît pas le sommeil. Vous commencez par quelques verres de soju autour d’un barbecue coréen, puis par quelques bières dans un bar par-là ; vous enchaînez ensuite avec une séance de karaoke pour finir la nuit dans un des night club d’Hongdae pris d’assaut par les étudiants en manque de décibels.

visiter séoul hongdae
Atmosphère retro-underground à Hongdae.

Vous ressortez au petit matin, lessivé mais défoulé. Allez vous coucher, votre dernière journée à Séoul vous attend : un après-midi au grand air, dans la montagne.

Cinquième et dernière journée pour visiter Séoul

Journée ultime à Séoul, vous avez beaucoup marché, vu beaucoup d’endroits, goûté à quelques spécialités. Vous pensiez que c’était finis ? Eh bien non 😉
Terminez votre visite de Séoul en douceur avec une randonnée à Bukhansan. Il aura des marches, beaucoup de marches mais surtout, une belle vue de la ville depuis les hauteurs.

Bukhansan national park

Bukhansan est la montagne la plus proche de Séoul et l’escapade nature des Séoulites adorateurs de trails.
À l’entrée du parc national, vous avez le choix entre une multitude de trails plus ou moins longs et difficiles et tous indiqués en Coréens et en Anglais. À vous de choisir selon votre fatigue et votre motivation.

Bukhansan est une montagne relativement populaire et vous croisez le chemin de jeunes et de moins jeunes. Les personnes âgées ont d’ailleurs gardé toutes leur vigueur et vous dépassent avec entrain et en musique !
C’est le plus amusant chez les grands-mères et grands-pères d’Asie, peu importe la nationalité, ils ont tous leur appareils diffusant de vieilles musiques. Ça nous donne le sourire et on monte le coeur léger en se disant que nous aussi, on gardera la pêche quand on sera plus vieux.

Pendant la montée, arrêtez-vous aux temples bouddhistes pour faire le plein d’eau aux fontaines (et pour apercevoir des chats en train de chiller tranquille au soleil). Il y a aussi beaucoup de point de vue avec un panorama canon sur Séoul accessibles et propices aux piques-niques. La belle vie !

Il y a quand même moins de monde en semaine donc privilégiez cette période pour faire une rando, vous serez plus tranquilles pendant l’ascension.

INFO PRATIQUE
Comment aller au parc national Bukhansan ?
Prendre la ligne 3 jusqu’à la station Gupabal, sortie 1, puis prendre le bus 704 ou 34 en direction de la forteresse Bukhansanseong. Descendez à l’arrêt Bukhansan Mountain.

Un conseil, pensez au temps pour rejoindre le trail, il peut être long suivant où vous logez.

Avant le trail, prenez vos collations pour refaire le plein d’énergie. Il y a plein de vendeurs et de stands sur le chemin avant le parc.

Quel trail choisir ?
Plusieurs trails sont possibles, choisissez le vôtre en fonction du temps que vous avez et de votre motivation. Certains sont très faciles avec juste quelques volées de marches, d’autres plus durs avec des pentes raides. Le site web du parc national de Bukhansan dénombre d’ailleurs, un grand nombre de trails et les classe selon la difficulté et le temps de marche. 

Voilà, c’est la fin de 5 jours bien remplis à Séoul. Il ne vous reste qu’à continuer votre voyage en Corée du Sud, ou à revenir en France, la tête remplie de beaux souvenirs. Cet itinéraire vous a plus ? Vous avez des questions, vous souhaitez le compléter ou bien laisser votre ressenti ? Laissez-nous un commentaire ici ou via les réseaux sociaux, c’est rapide, gratuit et surtout ça nous fait plaisir 😉

Si vous avez besoin d’autres conseils ou si vous souhaitez ajouter les vôtres, écrivez-les en commentaire 😉
Cet article vous a plu ? Laissez-lui une petite note ! Merci ! 고맙습니다 – Gomabseubnida

Visiter Séoul en 5 jours : conseils, itinéraire détaillé et bonnes adresses !
5 (100%) 6 votes

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.