Considéré comme l’un des meilleurs spots qui soit pour faire de la plongée à Okinawa, l’île de Zamami abrite de précieuses ressources naturelles comme les récifs de coraux, et une magnifique faune locale !

Zamami, une des îles paradisiaques d’Okinawa, au Japon

Elle fait partie des îles Kerama situées à 35km de l’île principale d’Okinawa et regroupant une vingtaine d’autres îles habitées ou non. Avec de nombreuses plages peu profondes et des eaux d’un bleu turquoise magnifique, ces îles sont devenus une destination de rêve pour les plongeurs.
Accessible par bateau ou par avion, vous pouvez profiter de la beauté de Zamami-jima (île de Zamami) pendant toute une journée et même prolonger votre séjour en campant au bord de la plage ou en dormant dans une auberge de jeunesse, un cottage, un hôtel ou une maison d’hôte.
L’île Zamami regorge de points d’observation comme le Mont Takatsukiyama, Unaji no Sachi, Inazaki ou encore Chishi d’où vous pourrez observer la nature sauvage de l’île (« Booorn to be wiiiiiiiiiiild »).
A part la plongée et le snorkelling possible du printemps à l’automne ; en hiver, de janvier à mars, vous pourrez aussi observer les baleines à bosse qui reviennent dans les eaux chaudes de Zamami et si vous êtes ultra-chanceux, vous pourrez peut-être apercevoir un petit venant de naître.

Pour notre part, nous sommes allés sur l’île Zamami au début mois de novembre. Une période parfaite ! Il faisait encore bien chaud (27°C !!), il n’y avait quasiment aucun touriste et nous avons pu pleinement profiter des plages et nager tranquillement 🌴 .

Ama beach, la cantine des tortues

Cette plage se situe à 1,5km du port de Zamami à environ 30min à pied ou à 10min avec le bus du village (300¥/adulte et 150¥/enfant, il est nécessaire d’avoir l’appoint en montant dans le bus).

Sur la route, on peut croiser la statue de la chienne Marilyn attendant son amoureux Shiro.

zamami-marilyn-chien
Marilyn attendant Shiro, son amoureux ❤️

La petite histoire 🐕❤️🐕
Ces deux chiens tombèrent amoureux quand le maître de Shiro (Daisuke Nakazato) créa sa maison d’hôte sur les îles Kerama. Quand il décida de s’installer sur l’île d’Aka, les chiens se retrouvèrent séparés par 3,6km d’océan. Ceci n’empêcha absolument pas Shiro de traverser tous les jours cette distance à la nage pendant 3h, pour rejoindre Marilyn, faisant des haltes sur des îlots situés entre les deux îles et de revenir le soir trempé et épuisé. Leur histoire d’amour est ensuite devenue célèbre et les touristes venaient assister à la traversée de cet amoureux ! En 1988, Marilyn et Shiro firent même l’objet d’un film racontant leur histoire, appelée
« Je veux voir Marilyn ! » qui aura un grand succès et qui renforça la renommée des îles Kerama. Marilyn mourut en 1987 et Shiro en 2000. Deux statues immortalisent désormais ces deux amoureux, celle de Marilyn sur l’île de Zamami, celle de Shiro sur l’île d’Aka.

Une fois arrivée à Ama beach, enfilez palmes, masque et tuba et partez à la recherche du Saint Graal, les magnifiques tortues 🐢 ! Elles viennent le matin, à marée basse, se nourrir d’algues (« ça doit être la cantine du coin »). Vous pouvez vous approcher à 1m d’elles, elles ne feront pas attention à vous. Attention toutefois aux coraux, si fragiles et si importants pour la faune locale !

En ce qui nous concerne, nous sommes arrivés à Ama Beach vers 10h30 et nous commencions tout juste à enfiler nos masques que nous avons entendu un forte expiration et là, excitation totale ! Une tortue était remontée à la surface pour respirer juste à 5m de nous (« Kev’ ! Vite, enfile-ton masque il y a une tortuuuue !!! ») ! Nous avons passé 1/2h à suivre cette tortue nager et manger (la goinfre 😁) avant d’en voir une autre (deuxième vague d’excitation !), un peu plus petite et avec des couleurs plus prononcées, venir manger des algues.

Si vous souhaitez assister au lever de soleil et avoir plus de chance de voir des tortues, vous pouvez camper la nuit au Ama Beach Campsite (prix par nuit : 300¥/adulte et 150¥/enfant) situé au bord de la plage.

Furuzamami beach, un arc-en-ciel de poissons tropicaux

Située à 1,4km du port principal (environ 20-30min de marche), elle est classée comme une plage 2 étoile par le Guide Vert Michelin !

zamami-furuzamami
#Landscapeporn

Ici c’est LE spot où faire du snorkelling devient synonyme de joie ! Là aussi, la plage est d’un sable blanc magnifique (contrairement à l’Ile verte à Taiwan, où les il y a plus de rochers volcaniques) ! Une fois le bon endroit à l’ombre trouvé (on ne rigole pas avec le soleil tropical), rebelote : on re-enfile palmes, masque et tuba et en avant ! L’eau est un peu plus profonde mais même Emilie qui a une certaine peur des eaux profondes y a nagé comme un petit poisson maladroit ! L’eau est calme et transparente et tout ce que vous avez à faire, c’est flotter à la surface et remuer vos palmes pour admirer le spectacle qui se déroule sous vos yeux.

Furuzamami Beach regorge de petits poissons tropicaux 🐠 ! Des jaunes, des roses, des gris et bleus électriques, une multitude de couleurs ondule autour de vous ! Tantôt craintifs, tantôt curieux, c’est un réel plaisir de nager parmi ces poissons que l’on a trop l’habitude de voir dans les bassins trop petits des aquariums ! Certains, un peu apeurés de voir de drôles de quadrupèdes à palmes et avec un tuba (« c’est quoi ces trucs ?! »), fuient et font des bons hors de l’eau. D’autres, plus habitués, font des vas et viens autour de nous pour notre plus grand plaisir !

« Hhhhh ! I en a un i ma ouhé ! – Em’ enlève ton tuba pour parler… – Hiii ! Il y en a un qui m’a touché ! Raaah c’est trop géniaaaal !!! »

Attention toutefois aux corbeaux ! Ici pas de mouettes, mais de gros corbeaux qui n’hésiteront pas à fouiller dans vos affaires, à la recherche de nourriture pendant que vous vous la coulez douce dans l’eau !

Départ à 16h20 pour le dernier bateau, nous sommes revenus à Okinawa, complètement détendus du bulbe, des sourires béats aux lèvres, du sable encore collé à nos pieds et les cheveux mouillés de nos baignades (« Salty hair, don’t care! ») !

Comment vous rendre à Zamami-jima, une des îles d’Okinawa ?

Départ depuis le port Aka to Tomari à Naha :

– pour ceux qui sont pressés (ou qui comme Emilie ont le mal de mer …) : en bateau à grande vitesse, le Queen Zamami : 50 à 70 min (en fonction du temps), aller-retour à 5970¥/adulte et 2990¥/enfant. Le départ du bateau étant à 9h, il est conseillé d’arriver à 8h30. L’embarquement est à 8h50.
– si vous avez le temps, Ferry Zamami: 90 à 120 minutes, aller-retour à 4030¥/adulte et 2020¥/enfant.

Queen Zamami III
Allez, on embarque ?

Les réservations se font la veille du départ, vous pouvez réserver vos billets soit sur place (quelques agents parlent Anglais) soit par téléphone (de 10h à 17h).

Il est aussi possible d’aller sur l’île d’Aka pour 700¥ (en réservant la veille du départ) depuis le port de Zamami. Le bateau fait les allers-retours 4 fois par jours.

Dernier conseil : Retirez de l’argent avant de prendre le bateau. Il n’y a, en effet, qu’un seul distributeur sur l’île, à la poste de Zamami et elle n’est pas ouverte avant 8h45 (9h en week-end) et ferme à 17h30 (17h en week-end).

Les images de cette journée parfaite à Zamami sont encore gravées dans nos têtes !
Seule déception celle de ne pas avoir eu de matériel waterproof comme une Go Pro, une coque protectrice ou un appareil photo étanche pour immortaliser nos joies et vous les partager 😖

Nous nous sommes promis de retourner à Zamami pour explorer l’île et surtout, revenir à Okinawa faire du snorkelling sur toutes les îles de l’archipel (« Fous, nous ? Un peu ! 😄 ») !

Vous aimez cet article ? Partagez-le ! ありがとう! Arigatō! (Merci !)

3 COMMENTAIRES

REPONDRE