Home Carnet de voyage Taïwan PVT Taïwan (bilan) : en janvier, profite de chaque instant!

PVT Taïwan (bilan) : en janvier, profite de chaque instant!

14
PVT Taïwan (bilan) : en janvier, profite de chaque instant!

Lors de notre deuxième mois à Taïwan, aussi studieux et chargé que notre premier mois de PVT à Tainan, chaque fin de semaine était consacrée à nos pérégrinations taïwanaises.

Faites votre sac, c’est partie pour un tour !

Week-end détente à Taipei : shopping, retrouvailles et grimpette

Depuis notre arrivée à Tainan début décembre, nous n’étions pas encore allés à Taipei par manque de temps. Cap au Nord donc, vers la la capitale de Taïwan.
Nous passions un samedi après-midi tranquille à Huashan 1914 Creative Village. Il y avait plein d’expositions, du street art et des boutiques souvenirs. Nous avons passé pas mal de temps dans deux d’entre elles :
– 阿優依原住民精品百家店 (ā yōu yī yuán zhùmín jīngpǐn bǎi jiā diàn.
Ça va ? Pas trop dure à dire ?) qui vend des produits artisanaux taïwanais
– Wooderful life (
風潮音樂聚落 – Fēngcháo yīnyuè jùluò)
qui vend des boîtes à musique en bois extrêmement mignonnes, basées sur une multitudes de thèmes : des lieux célèbres de Taïwan, des personnages de Disney et plein d’autres encore.

Vous êtes prévenus, Huashan 1914 Creative Village est le genre de lieu dangereux pour tout porte-monnaie tentant de rester raisonnable. On lutte, on tergiverse, on pèse le pour et le contre et éventuellement, on craque pour quelques souvenirs à offrir à des proches – ou à soi-même 😉

Nous avons aussi refait un passage éclair à Ximending, le quartier jeune de Taipei (parfois aussi appelé le “Harajuku de Taipei”) pour prendre un petit bain de foule. On tombe au hasard sur un artiste de rue très talentueux, un danseur voltigeant avec un cerceau. Instant poétique, on en a eu la chair de poule.

Une longue balade, ça ouvre l’appétit. On rejoint donc une amie rencontrée à Taïwan il y a 2 ans, Joyce (une vraie pile électrique !) et quelques amis à elle pour un dîner au restaurant La Brasserie Bonne Récolte qui propose des plats taïwanais avec une touche de cuisine Française. Explosion des papilles ! Ajoutez quelques bouteilles de vin ramenées du cours d’oenologie de notre amie et vous avez une soirée parfaite ❤

Taipei 101 pvt Taiwan

Quoi de mieux pour éliminer les excès de calories de la veille qu’un dimanche matinal à Elephant Mountain ? Nous retrouvons donc Joyce pour une petite randonnée la haut la haut sur la montagne pour admirer la vue sur Taipei et sa Tour 101 (台北101).
La montée n’est pas longue mais elle est sportive ! Des escaliers (très) raides sur près d’une demi-heure ; les mollets protestent, les poumons soufflent, la sueur coule et on profite de la moindre brise – “oh génial un coup de vent ! Attends, je sèche un peu” Avouez, vous l’avez tous fait plus ou moins discrètement 😄

Après la randonnée et une lutte perdue d’avance pour avoir un bus…, nous avons rejoint Wen, notre colloc, à un excellent restaurant de ramen, le Masato, géré par un Japonais qui à quitté l’hyper-dynamisme de Tokyo pour rejoindre la dynamique Taipei (sans le hyper ^^).

Comment aller à Taipei depuis Tainan et inversement

En bus, le trajet dure 4h et ne coûte que 450 NT$ l’aller. Suivant le bus, il y a – ou non – le wifi et un branchement USB. Nous avons voyagé avec la compagnie de bus Ho-Shin dont un bus part toutes les 15-20min (vous pouvez aussi utiliser Ubus, ou Kuoguang).
À Tainan, elle est située proche de la gare (701, Tainan City, East District, Section 2, Beimen Road, 12號No.) et à Taipei, à Taipei Bus Station (103, Taipei City, Datong District, Section 1, Shimin Boulevard, 209號No. 10351 ; attention, le bâtiment est un vrai labyrinthe, suivez bien les panneaux d’indication).

Journée découverte de Lukang avec l’école de Chinois

Excursion organisée par notre école de Chinois (le Chinese Language Center à la NCKU de Tainan) en début du mois de janvier, cette journée nous a permis de découvrir Lukang, deuxième ville la plus ancienne de Taïwan. Celle-ci était très prospère au 17è siècle à Taïwan, notamment grâce au commerce maritime.

Notre guide nous explique l’histoire des principaux temples comme le temple Long Shan Si, construit en 1786 dédié à Guanyi (déesse de la compassion), le temple Matsu construit en 1590 par des croyants et consacré à Matsu, déesse de la mer et protectrice des marins.

lukang mazu temple

Dans la vieille ville, on arpente des petites allées rigolotes qui serpentent en zigzag ; l’une d’entre elle est surnommée l’allées aux 9 tournants. Auparavant elle protégeait les habitants des vents violents, et des pirates tout aussi violents.

Dans certaines villes de Taïwan, les anciens bâtiments japonais (construits pendant la colonisation japonaise de 1895 à 1945), sont souvent reconvertis en lieux arty. Lukang n’y échappe pas et nous découvrons le Lukang Artist Village, un ensemble d’anciens dortoirs transformés en lieux d’expositions pour artistes taïwanais et étrangers.
Enfin, impossible de repartir de Lukang sans un instant street food : gâteaux fourrés aux légumes, à la viande ou encore à l’ananas, mais aussi les célèbres boules de Taro vapeur, une sorte de boule de nouilles fourrée à la viande. Curieux mais pas mauvais !

lukang pvt taiwan

Se déplacer à Taïwan n’est pas compliqué grâce aux trains et aux bus qui desservent de nombreuses petites et grandes villes.
Pour voyager en train, nous consultons simplement les horaires en ligne de la Taiwan Railway Administration, sélectionnons la destination et l’horaire que nous souhaitons, puis nous allons acheter nos tickets à la gare. C’est aussi simple que ça en a l’air. Vous pouvez aussi le faire dans un convenience store (kombini), il y en a partout et c’est pratique.
Pour les trains locaux, sans réservations de siège, vous pouvez aussi utiliser une carte iPASS ou EasyCard. C’est rapide et sans prise de tête, vous passez juste votre carte sur un lecteur avant et après la montée dans le train.

Examens de Chinois – Jiāyóu !

Qui dit cours de Chinois, dit devoirs, tests et… examens ! Un mot barbare et qui nous a valu une petite période de stress. Au final rien de méchant pour ce premier exam de mi-trimestre que nous avons réussi – Oh yeah !
Mais pas si vite, Jackie ! Un examen final nous attend sagement début mars 😅

加油!(Jiāyóu :  » Allez, faites de votre mieux ! « )

Visite de Sicao Ecological Cultural Village à Tainan

Lieu nature un peu au Nord de Tainan, Sicao Ecological Cultural Village fait parti du parc national de Taijiang. Ce qui fait la richesse de cette zone, c’est la multitude d’oiseaux migrateurs. La petite zone que nous avons visité n’est pas très excitante mais elle concentre quand même quelques lieux intéressants.
Avant toute visite, il faut se remplir un peu l’estomac. Nous nous sommes donc éloignée de la zone touristique et des petites échoppes proches du temple pour aller dans un restaurant spécialisé dans les fruits de mer. Explosion de saveur, on a pris une claque ! Plus frais tu meurs, rien n’est surgelé. Comme on ne mange pas beaucoup de viande ni de poisson, de temps en temps on aime se faire plaisir avec des produits ultra frais.

Voilà, on a (hyper) bien mangé, maintenant on peut attaquer les visites.
Tout d’abord, le temple Dazhong reconstruit en 1987, décoré du sol au plafond avec des gravures réalisées par un maître graveur et des peintures et des dorures réalisées par un artiste local. Plutôt impressionnant par ses détails décoratifs et sa réputation. Il exaucerait en effet les voeux des fidèles comme de guérir des maladies, sauver des gens de la noyade ou encore chasser les mauvais esprit.

sicao ecological cultural village tainan
Les mangroves vues depuis le bateau

Comment observer et comprendre l’environnement naturel de Sicao Ecological Cultural Village ? Une balade en bateau. Ici vous avez le choix entre celle de 30min dans le tunnel de mangroves ou celle de 70min pour voir des hérons au bec noir. On a choisi la 2è et on a bien vu ces hérons mais l’accompagnatrice parlait en Chinois non-stop sans respirer (on exagère à peine) et à la longue ça devenait fatiguant. Du coup, on pense qu’il faudrait peut-être mieux faire celle de 30min et aller dans la réserve, plus au Nord de Tainan pour voir les fameux oiseaux migrateurs en toute tranquillité.

Ce mois de janvier a filé en un claquement de doigt ! Entre l’apprentissage du Chinois, nos courts séjours et visites natures, on arrive déjà à la fin du mois et en écrivant ce bilan, on se dit qu’il a été bien rempli. Nos moments de détentes sont une véritable bulle d’oxygène, en mode vacances-travail 😉

Vous êtes de plus en plus à nous poser des questions sur Instagram concernant le PVT à Taïwan et les cours de Chinois ! Vous pouvez aussi les poser en commentaire de cet article, nous y répondrons asap 😊

Si vous avez besoin d’autres conseils ou si vous souhaitez ajouter les vôtres, écrivez-les en commentaire 😉
Cet article vous a plu ? Laissez-lui une petite note ! Merci ! 谢谢! Xièxie!

14 COMMENTS